O Anthropos

Fragment de terre, d’hellénisme et de tout ce qui se rapporte à l’homme dans ce qu’il a de plus anciennement concret : sa production matérielle. Vous ne trouverez pas ici autre chose que des fragments, des bribes, le passé ne se réinvente que par morceaux, et il est inaccessible par essence.

J’espère vous en entrouvrir quelques portes.

« Pour être soi, il faut se projeter vers ce qui est étranger, se prolonger dans et par lui. Demeurer enclos dans son identité, c’est se perdre et cesser d’être. On se connaît, on se construit par le contact, l’échange, le commerce avec l’autre. Entre les rives du même et de l’autre, l’homme est un pont. »

– La Traversée des frontières, Jean-Pierre Vernant, éd. Seuil, 2004, p. 302

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s